La flèche va de paire avec l'arc. Une flèche est tout simplement constituée d'un fût en bois en frêne ou hêtre, d'une encoche taillée, d'une pointe forgée, et de trois plumes d'oie fixées sur le fût par un fil, nommé ligature. Ces plumes sont attachées triangulairement de façon à se situer à la même distance les unes des autres. (stele = fût; shaftment = empenne ou empennage; nock = encoche; insert = pièce de corne ou d'une autre matière pour renforcer l'encoche ).

detailfleche
Le fût idéal doit avoir une bonne rigidité pour encaisser la puissance de l’arc (sachant que celle-ci se situe au moyen âge entre 100 et 150 livres, 180 pour les plus puissants et 80 pour les plus faibles), et souplesse pour éviter de casser à l’arrivée. Le charme, le frêne (certains chênes) sont les meilleurs bois pour allier résistance, légèreté et souplesse. Le meilleur reste le frêne en particulier pour la guerre.

Les archers utilisaient différentes encoches dans une bataille; cela permettait à l'ennemi de ne pouvoir ni tirer, ni renvoyer les projectiles qu'ils recevaient, voire même de trancher leur corde en encochant la flèche (C). L'encoche était souvent taillée dans le bois du fût, renforcée par un insert de cuir ou de corne. Une encoche grande et profonde convient bien pour la guerre car elle est meilleure au toucher pour encocher très vite pendant chaque volée, une petite encoche peu profonde est meilleure sur le champ de tir car elle procure un meilleur lâcher.

detailencoches